Comité éditorial

Comité éditorial

Cécile Armand (historienne). Créatrice du projet. Auteure d’une thèse d’histoire sur la naissance de la publicité en Chine dans la première moitié du 20e siècle (ENS de Lyon, juin 2017). Elle a ensuite été post-doctorante à Stanford University (2017-2018) puis à l’Université d’Aix-Marseille au sein du projet ERC « Elites, Networks and Power in modern China » (depuis septembre 2018). Elle a développé une plateforme numérique (MADSpace) pour accompagner ses travaux de thèse et ses recherches ultérieures. Elle a également animé un laboratoire junior (Nhumérisme) dédié aux humanités numériques à l’ENS Lyon (2012-2015).

Françoise Bahoken est géographe et cartographe, chargée de recherches à l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Université Paris-est), après une première carrière en tant qu’Ingénieure cartographe. Sa thèse de doctorat réalisée en Géographie – sciences des territoires porte sur les aspects théoriques et méthodologiques permettant de réduire la complexité de la représentation cartographique des mobilités spatiales, sous la forme de flux origine-destination. Spécialiste des questions liées à la représentation de données localisées, elle développe par ailleurs une approche critique dé constructive de la cartographie statistique de mouvements.

Yann Calbérac (géographe). Yann Calbérac est maître de conférences en géographie à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, spécialisé en histoire et épistémologie de la géographie (et des sciences sociales). Ses travaux s’intéressent notamment à l’émergence d’un tournant spatial dans les sciences sociales.

 

Eleonora Colangelo (historienne). Diplômée en Philologie et Sciences de l’Antiquité à l’Université de Pise (2015), Eleonora Colangelo est actuellement doctorante en Histoire et civilisations-Sciences de l’Antiquité à l’Université de Paris (Centre ANHIMA, Anthropologie et histoire des mondes antiques), en cotutelle avec l’Université de Pise. Chargée d’enseignement en histoire ancienne à l’Université de Paris (Paris Diderot) et à l’Université d’Évry Paris-Saclay (2016-2019), elle mène actuellement ses recherches à l’Institut italien de Préhistoire et Protohistoire/Musée Archéologique National de Florence. Ses intérêts sont principalement liés à l’anthropologie des mondes anciens, en particulier au polythéisme et à l’onomastique divine en Grèce ancienne. Ses intérêts de recherche parallèles portent sur l’esthétique et le savoir cosmétique en Grèce ancienne, ainsi que sur les archives et l’histoire de l’historiographie moderne concernant l’Antiquité. Elle a mené ses recherches en tant que boursière entre Pise, Paris (EHESS et Université de Paris / Sorbonne Paris Cité, ANHIMA), Oxford (Ioannou Center for Classical and Byzantine Studies / Faculty of Classics / Maison française d’Oxford), Liverpool (Faculty of Classics), Athènes (École française d’Athènes) et Genève (Fondation Hardt pour l’étude de l’Antiquité Classique). Vice-présidente de l’Association des Jeunes Chercheurs en Histoire (2017-2019), et secrétaire de l’association des doctorants et post-doctorants du Centre ANHIMA (2017-2018), elle a codirigé la revue doctorale en sciences sociales Encyclo (Sorbonne Paris Cité, 2017-2018). Elle est membre du Laboratoire d’anthropologie du monde antique (LAMA) de l’Université de Pise et de l’Archaeomusicology Interest Group (Archaeological Institute of America). Page institutionnelle : https://www.anhima.fr/spip.php?article1583&lang=fr 

 

Antoine Fontaine (géographe) est titulaire d’un doctorat en géographie et aménagement du territoire. Il est actuellement postdoctorant au sein de l’UMR EVS (5600) et chercheur associé au sein de l’UMR PACTE (5194). Ses recherches portent sur la construction de la transition énergétique selon des focales à la fois spatiales et temporelles. Il s’est notamment intéressé à la territorialisation des politiques publiques du photovoltaïque en France et au développement des coopératives d’énergie renouvelable citoyennes.

Claire Fonticelli (géographe), postdoctorante à l’Université de Genève (Projet de recherche Didactique du Paysage, fond FNS). Issue d’une formation initiale en géographie puis en urbanisme, j’ai étudié les sciences du paysage en master puis en thèse au sein de l’école nationale supérieure de paysage de Versailles. J’ai soutenu en 2018 une thèse en sciences du paysage portant sur l’impact des politiques de densification par le logement collectif en périurbain francilien. J’ai par la suite occupé pendant deux ans un poste d’enseignement et de recherche au sein de l’université de Cergy-Pontoise en France, où j’ai enseigné principalement en licence de géographie et en master transport, avant de rejoindre l’université de Genève pour un post-doctorant relié au projet de recherche : la didactique du paysage, enjeu citoyen. Une démarche collective d’expérimentations. Page web : https://halshs.archives-ouvertes.fr/search/index/q/*/authFullName_s/Claire+Fonticelli. Contact mail : claire.fonticelli@gmail.com

Laurent Jégou. Géographe et cartographe, Laurent Jégou est maître de conférences à l’Université de Toulouse-Jean Jaurès, après avoir été ingénieur cartographe une vingtaine d’années. Ses travaux concernent principalement deux domaines : la dimension esthétique de la représentation cartographique et l’analyse de jeux de données massifs sur la géographie de la production scientifique mondiale. Il est co-directeur de la revue Mappemonde, qui encourage les jeunes chercheur.e.s notamment par un prix de thèse. Page perso : https://ljegou.github.io/

Muriel Jorge (historienne, didacticienne des langues). Historienne de formation, j’ai également étudié la didactique des langues étrangères avant de soutenir en 2018 une thèse intitulée « Philologie, grammaire historique, histoire de la langue : constructions disciplinaires et savoirs enseignés (1867-1923) ». Je suis actuellement ATER au département de Didactique du Français Langue Étrangère à l’Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3. J’appartiens à l’équipe Histoire des Théories Linguistiques (HTL, UMR 7597) et je suis également membre associée de l’équipe Didactique des Textes, des Langues et des Cultures (Diltec, EA 2288). Je m’intéresse particulièrement à l’histoire des sciences, notamment celle des sciences du langage, ainsi qu’à l’histoire de l’enseignement scolaire et universitaire. Ma période de prédilection est le XIXe siècle.

Valérie Medori Touré (sociologue), est Docteure en sociologie, diplômée de l’Université Ouaga 1 Joseph Ki Zerbo, de Ouagadougou. Durant ses 18 années d’expatriation en Afrique de l’Ouest (Sénégal et Burkina Faso), elle s’est spécialisée dans les domaines de l’éducation et des organisations. Elle vit actuellement à Montpellier et propose des services de consultante internationale avec VMT CONSEILS.

Paraskevi Michailidou (historienne, histoire de l’art et archéologie). Paraskevi Michailidou is currently a doctoral candidate at the University Denis Diderot-Paris 7. Her thesis studies the history of antiquities trade in the late 18th and early 19th century, particularly the trade of greek antiquities between Greece and France and the human network behind the transaction and transfer of objects. She obtained a diploma in Architecture Engineering (2010, Faculty of Engineering AUTH,Greece) and two Master’s degree in History (2014, University Denis Diderot-Paris 7) and Art and Archaeology History (2018, EPHE, Paris). She has been substitute professor in modern history (2016-2019, University Denis Diderot-Paris 7) and research assistant in Equipex D-FIH (2018-2019, Paris School of Economics).

Pascale-Marie Milan (anthropologue) est doctorante en anthropologie à l’université Lyon 2 (LARHRA, UMR 5190) en co-tutelle avec l’université Laval (Laval-McGill lab on highland minorities in mainland Southeast Asia, Québec). Ses recherches doctorales portent sur le tourisme et le changement social chez les Na de Chine, et en particulier sur les transformations de la coutume de visite nocturne des hommes chez les femmes et des maisonnées qui sont au cœur de l’organisation sociale des Na. Elle est l’auteur de « Les Na de Lijiazui » (2016).

Sacha Raoult (sociologue). Maître de conférences à Aix-Marseille Université, Laboratoire de droit privé et de sciences criminelles (LDPSC), Laboratoire méditerranéen de sociologie (LAMES). Il a développé la plateforme de publication en open review Peers.

Alexandre Ruelle (historien) est docteur en histoire moderne de l’Université Paris-Seine//Cergy-Pontoise (laboratoire AGORA EA 7392), professeur au lycée Alfred Kastler (Cergy) et vacataire dans son université d’origine au sein de laquelle il a obtenu un contrat doctoral en 2014. En juin 2018, il a soutenu sous la direction de François Pernot une thèse sur la construction territoriale du Piémont-Savoie et l’affirmation de celui-ci comme acteur de la géopolitique européenne aux XVIe-XVIIIesiècle. De façon plus générale, ses travaux portent sur l’histoire de la maison de Savoie et ses relations diplomatiques avec la France, sur l’évolution des frontières du Piémont-Savoie, ainsi que sur la géohistoire de l’Europe d’entre-deux et des Alpes occidentales. Son dernier article « Désenclaver le Piémont-Savoie : les aspirations maritimes d’un État montagnard » est à paraître dans la revue Rives méditerranéennes, n°58, mai 2019, p. 153-171. Il a aussi co-organisé la journée d’études L’Etat et son territoire : construction, déconstruction et reconstruction (Université de Cergy-Pontoise, 15 février 2019) dont les actes seront publiés dans Cahiers d’Agora, n°3, 2020. Plus d’informations sur sa page Academia.

Paul-Arthur Tortosa (historien) est doctorant contractuel affilié à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS, Paris) et à l’European University Institute (EUI), Florence. Il travaille sous la direction de Stéphane Van Damme et Rafael Mandressi sur l’histoire de la lutte contre les épidémies dans l’Italie sous domination française (1796-1814). S’inspirant des méthodes de la microhistoire, il cherche à écrire une histoire sociale et politique des pratiques sanitaires en contexte impérial. Plus d’informations sur sa page Academia.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search